Actualités

  • Festival Electr( )cution# 6

    Rendez-vous du 20 au 23 mars 2019 à Brest pour un parcours à travers les musiques mixtes, acoustiques et électroniques !

    Rejoignez l’événement sur Facebook, aimez et partagez notre page

    Le programme complet ici
    Dossier de Presse

    Graphisme : Nathalie Bihan


  • "Autour de Salvatore Sciarrino"

    Auditorium du Conservatoire de Dieppe

    Le 15 mars 2019 à 20h, l’Ensemble Sillages rend hommage au compositeur italien Salvatore Sciarrino.

    Malgré une filiation avérée avec des compositeurs avant-gardistes tel que Karlheinz Stockhausen, Salvatore Sciarrino revendique pour son travail une forte continuité avec l’histoire. Son abondant catalogue ne présente pas de ruptures nettes mais une évolution vers une conception de la musique parfois désignée comme « écologie » de l’écoute et du son. On a parlé dès ses débuts, dans les années soixante, d’un « son Sciarrino ».

    Sa musique est intimiste, concentrée et raffinée, construite sur des principes de micro-variations de structures sonores constituées de timbres recherchés et de souffles. Il élabore un monde sonore transparent, raréfié et proche du silence (ou du « son zéro » qui, pour le compositeur, est déjà musique), un monde fait d’une multitude de sons microscopiques, d’un flot continu de bruits infimes, un monde sonore réduit à l’essentiel.

    Source : Giafranco Vinay / Ircam Centre-Pompidou

    > Salvatore SCIARRINO (1947), Opéra per flauto « Come vengono prodotti gli incantesimi » (1985)
    pour flûte solo

    > Beat FURRER (1954), Presto con fuocco (2000-2001)
    pour piano et flûte

    > Mauro LANZA (1975), La bataille de Caresme et de Carnage (2012)
    pour violoncelle et piano

    > Salvatore SCIARRINO (1947), D’un faune (1980)
    pour flûte en sol et piano

    > Georges CRUMB (1929), Vox balaenae (1971)
    pour flûte, violoncelle et piano

    Interprètes :
    Sophie Deshayes flûte, Vincent Leterme piano, Ingrid Schoenlaub violoncelle.

  • page précédente